20.05.17 Nogaro Dargelos 8ème Concours

nogaro.png

Nogaro exterieur

 

 

nogaro-interieur-1.jpg

Le Concours

Les Tumades

Comtpe Rendu " Les Raseteurs du Sud Ouest" Les Photos de Sophie Peysalle

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En cette belle journée ensoleillée du 20 Mai, nos raseteurs avaient rendez vous à Nogaro. Ils sont (seulement !!) 18 à avoir répondu favorablement à l’invitation de Thomas Baul et ses deux co présidents Julien Castex et Julien Lapeyre.
Dans les loges, nous attendions avec hâte de pouvoir retrouver les coursières de la maison Sang et Or : Dargelos. C’était la rentrée pour celles ci et force est de constater qu’elles semblent déjà plutot pas mal affutées, avec en tête, la nouvelle reine de la Ganaderia : ELISA.
Déroulement un peu special pour ce concours (il a fallu composer avec les nombreuses absences) : 3 poules qui vont qualifier 3 raseteurs à chaque fois puis une vache de repêchage pour qualifier les 3 derniers demi finalistes.
Cette première phase sera quelque peu timide : la piste est grande, on ne connait pas trop le comportement des coursières, on a du mal à attaquer une vache à l’arrêt ...
Sur ces quatre premières vaches, seulement une cocarde pour Jérome Miele et un gland pour Paul Beaumont seront décrochés.
 
Arnaud Segues : A gauche sur Miranda
Coté bétail, quelques découvertes : Miranda, Daniela et Liberta. La première aurait méritée d’être un peu plus travaillée : en effet, elle paraissait en course sans pour autant anticiper ou suivre beaucoup. Une coursière idéale pour les phases de poules à l’avenir.
Daniela, un peu fuyarde, avec un comportement bizarre. Elle semble prendre plus de rasets à droite à qu’à gauche. Avis réservé.
 
Un joli cliché de Sophie pour une belle action avec Daniela
 
Liberta, une première pour elle : n’a été que très peu travaillée pour pouvoir apprécier son rendement.
Enfin, en repêchage, on connait bien Sylvia et elle a fait le job comme à son habitude. Une coursière “sure” sur qui le vacher Philippe Merlet peut compter.
 
Belle attaque de Damien Thony sur la nouvelle : Liberta
Après cette première phase, Nicolas Berhondo, Cédric Mathon, David Mercapide, Lionel Aragnouet, Mathieu Letellier et Fabian Gaicon s’arrêtent là. On les reverra sur la vache consolante.
 
 
Avec les demi finales, l’émotion et le spectacle vont aller de pair en montant Crescendo.
Dans la première 1/2 finale, on vit sortir Andalousia. Coursière vue très peu de fois en concours. Gabarit somme toute basique, pas de port de cornes trop impressionnant. On ne la connait pas, alors on hésite un peu au début. Une nouvelle fois, c’est l’ancien Jérome Miele, qui va décanter le spectacle. A l’aise des deux cotés, il offre au public venu en nombre, de jolis rasets. Sur l’un d’entre d’eux, la coursière l’accompagne jusqu’aux planches, monte sur le
Superbe action d'Andalousia sur Jérome Miele.
marche pied et tente, à tout prix d’aller le cherche en contrepiste. La coursière a pris du moral sur cette action et chaque tentative s’avère désormais périlleuse. Jérome mérite largement la cocarde qu’il décroche joliment. Hasard du tirage au sort, François Aoustou qui a enchainé Poule 3, Repêchage et 1ere demi finale, va s’arracher pour décrocher le gland et gagner sa place pour la finale. Arnaud Segues passe de justesse en finale. C’en est terminé pour Thomas Baul, Jérémie Dagrau et Damien Thony.
Pour la seconde 1/2, c’est Bellissima qui entre en piste. “OUUUuuUUuUuHHH” entends t’on à sa sortie. Il faut dire que la demoiselle a la hanche particulièrement généreuse et qu’elle a du être plutôt assidue au ratelier de foin pendant l’hiver. L’animal est gaillard et doté d’un port de cornes assez large. Malgré son poids, elle arrive à se déplacer en anticipant quelque peu.
Malgré tout, nous assisterons à une très belle sortie. Ils vont tous jouer crânement leur chance. Au prix d’un joli raset, Yann Brocaires va desserrer grossièrement la ficelle. Kevin Labarrière, va la couper et enfin, c’est Morgan Checchin qui va ramasser le tout. Anthony Forfert est un peu en retrait sur cette sortie. Jean Uhart, “petit basque” qui rejoint cette année notre groupe, se défend plutôt bien. Idem pour Paul Beaumont.
Yann s'arrête en demi. Bellissima aura eu le dernier mot.
Son année en piste pour les Toro Piscine lui a fait le plus grand bien et il arrive avec confiance pour cette nouvelle temporada. Bellissima rentrera avec ses deux glands. Difficile de délibérer tant le nombre de rasets de qualité ont été effectués. Le jury décide finalement de qualifier Kevin Labarrière et Paul Beaumont. Yann Brocaires, vainqueur en 2016 ne pourra pas défendre son titre. Jean Uhart et Anthony Forfert s’arrêtent également là.
Une vache “consolante” permettra à tous les non finalistes de pouvoir se dégourdir les jambes une dernière fois. Faustine, ancienne vache de course tiendra tête à tout ce petit monde et
Affuté terrible, Fabian nous gratifie d'un joli raset.
rentrera avec tous ces attributs. On retiendra la “belle action” de notre Pierre Richard des Ruedos, Fabian Gaicon : la chute non maitrisée, qui fait lever les foules et qui finit par un “Tout va bien”.
 
 
Place désormais à la finale. Elisa, la nouvelle reine va faire son entrée en piste. Cette jeune coursière connait déjà parfaitement la musique : anticipation, vitesse, coups de barrières ... elle est, à notre niveau, le prototype parfait des cocardières. Pendant près de 9 minutes, elle se défendra habilement, restant coiffée de tous ses attributs. Impossible de désigner un vainqueur au nombre de rasets : on stoppe tout. L’enveloppe sera partagée entre tous les participants et la gagne se jouera sur les glands. 1minute 30 est accordée aux garçons pour lever un attribut.
 
Paul Beaumont sanctionné par Elisa
Sur le premier raset, plutôt osé, en partant du bas de la piste, c’est PETIT VELO, alias Morgan Checchin qui va remporter la coupe. Ce jeune garçon est pétri de talent, possède un sourire et une gentillesse qui en font un mec attachant. Il va nous manquer cette saison : en effet, il a décidé d’aller en course landaise et ne pourra donc pas assurer sa présence partout. Quel dommage.
Le vainqueur avec le comité des fêtes
En résumé j’ai aimé :
  • le comportement motivé des hommes en piste
  • revoir les anciens en piste : Fabian, Jéjé et Niko
  • voir de nouvelles têtes : David Mercapide, Jean Uhart ... qui se débrouillent bien en plus
  • voir encore les jeunes qui assument leurs nouveaux statuts
  • le pantalon SLIM de Julien le président
  • l’accueil excellent du comité : la réception d’après concours était super !!!
  • voir tous les gars vêtus du même polo : “ça claque sa race” les mecs
  • voir tout ce monde dans les gradins pour ce spectacle gratuit. La soirée qui s’en est suivi, fut belle dixit nos raseteurs anonymes A.S et N.G
NOGARO 2017 : un excellent cru. A L’ANNEE PROCHAINE !!!!!

Morgan Checchin triomphe à Nogaro

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/05/2017