14.05.15 Mimizan Camino de Santiago et Astarac

Mimizan

mimizan-exterieur.jpg

La Novillada

Paséo

Tibo Garcia (eral de Malabat) salut au tiers


Yvan Gonzalez (eral de Malabat) : avis et salut au tiers


Baptiste Cissé : (eral du Camino de Santiago) : une oreille


Baptiste Cissé (eral de l’Astarac) : avis et silence

 

 

Les absents ont eu tort. Les clubs qui prennent le risque d’organiser une non piquée, hors feria et sans qu’elle soit associée à un spectacle majeur, mériteraient que les aficionados se déplacent même s’ils sont dans un période de préparation « physique » avant les grands rendez vous de Pentecôte.

La formule du jour est attrayante avec la sortie en piste de trois encastes très différents (Atanasio Fernandez, Domecq et Pedrajas). S’ils font abstraction du peu d’oreilles coupées, les trois novilleros peuvent être contents de leur matinée car le sorteo a fait que chacun a touché un eral qui lui permettait d’apprendre et de progresser. Les plus expérimentés ont été confrontés à des novillos plus complexes mais toréables, et le plus jeune dans le métier a touché un novillo noble qui permettait les erreurs. La présence de jeunes aficionados et de quelques touristes bien encadrés par des aficionados locaux ont aussi contribué à faire de cette matinée une action pédagogique en faveur de notre passion. A une époque, où les grands esprits de la tauromachie veulent faire acte de pédagogie et de promotion, il suffirait juste que les aficionados se déplacent pour ce genre de courses. Elles sont formatrices pour les jeunes, les touristes, les novilleros et les vieux aficionados qui veulent bien se remettre en cause.

 

Tibo Garcia, confronté à un novillo bien présenté et compliqué de Malabat (encaste Atanasio Fernandez), a pu mesurer l’impact de la distance, de la hauteur de la muleta et de la nécessité de peser sur le novillo en donnant bien le troisième temps de la passe. Malgré les difficultés, le nîmois s’accroche. On peut retenir de sa faena deux bonnes séries à droite. Il devra se contenter de saluer au tiers après une mise à mort en deux temps.

 

Yvan Gonzalez, triomphateur d’Arzacq et Pontonx, à lui aussi fait l’apprentissage de l’encaste Atanasio Fernandez. Son Malabat, très bien présenté et armé, est très encasté. Très mobile, il va déborder le novillo jusqu’à mi-faena, accrochant à plusieurs reprises la muleta. L’eral finira par se fixer dans le terrain des planches et le novillero prendra le dessus. Les dernières séries seront d’un bien meilleur niveau que les premières. Le torero arrive à templer et à peser sur le novillo et à exploiter la caste de ce dernier. Toutefois l’eral ne sera pas complètement dominé et Gonzalez perdra tout espoir de trophée avec les aciers.

 

Baptiste Cissé, malgré son âge, est un débutant. Il manque de métier. Heureusement, il va toucher un eral du Camino de Santiago (Domecq par Santafé Marton) noble, qui vient de loin et qui permet les erreurs et approximations. Le tyrossais va réciter ses gammes sans pouvoir exploiter totalement les possibilités du novillo. C’est bien fait, mais il reste du chemin à parcourir. L’élève d’Adour Aficion coupera une oreille malgré une mise à mort en trois temps. Le public a compris que la troisième entrée à matar, la meilleure, préférée à un descabello, était nécessaire pour parfaire la formation du matador.

Baptiste a gagné le droit de toréer et tuer le quatrième eral de la ganaderia de l’Astarac (origine Pedrajas). Plus léger que les trois premiers, il sera le moins intéressant de la course. Il faut beaucoup le solliciter pour qu’il s’investisse. Le torero manque d’expérience et n’arrivera à obliger suffisamment le bicho que lors d’une série à droite. Le novillo, qui ne baisse pas la tête sera difficile à descabeller.

 

A l’issue de la course, Baptiste Cissé a reçu le prix mis en jeu par les organisateurs du Sud Ouest.

 

Fiche technique :
Arènes de Mimizan : Novillada non piquée
Environ deux cents spectateurs

Tibo Garcia (eral de Malabat) salut au tiers
Yvan Gonzalez (eral de Malabat) : avis et salut au tiers
Baptiste Cissé : (eral du Camino de Santiago) : une oreille
Baptiste Cissé (eral de l’Astarac) : avis et silence

 

Baptiste Cissé reçoit à l’issue de la course le prix au meilleur niveau

 

Therry Reboul

14 05 15 mimizan

Jeudi 14 mai
Novillada non piquée à 11h suivie du repas de l'aficion.

Novillos (2 de chez Darré (Camino de Santiago et Astarac) et 2 de Malabat) pour 3 jeunes espoirs:
Tibo Garcia de Nîmes, Baptiste Cissé de Adour Aficion et Ivan Gonzalez de Salamanca.

Ordre de sortie en piste: un novillo Malabat pour Tibo Garcia, un Camino Santiago pour Ivan Gonzales, un Malabat pour Baptiste Cissé .
Le dernier novillo Astarac sera attribué au meilleur novillero.
 
Repas sur l'esplanade des arènes: Grillade-Frites-Dessert. 12 €
Entrée: 15 €
Journée complète: 25 €
 

Réservation et renseignements: 06 45 34 94 52 ou torosenmimizan@laposte.net

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/05/2015