14.07.15 Plaisance du Gers Paul & Jerome Bonnet

plaisance-du-gers.png

plaisance.jpg

La Novillada

Novillada Non Piquée

 

 

Compte Rendu Corrida France (Thierry Reboul)

A Paris, le 14 juillet, certains défilent, à Plaisance on va voir une novillada. Pour leur quatorzième non piquée les dirigeants de la Peña « Vivement 5 heures » ont fait appel à la ganaderia locale du Lartet. Paul et Jérôme Bonnet ont envoyé 6 erales très bien présentés aux comportements très variés qui ont entretenu l’intérêt tout au long de la course.

Comme les trois toreros, dans la mesure de leurs moyens, étaient motivés, les spectateurs sont sortis contents des gradins. Le sérieux qui a régné lors de cette novillada est en grande partie du à la gestion des opérations par le trio présidentiel (Pascal Darquier de Saint Perdon, Numa Labataille de Garlin et l’aturin Thierry Pinot). Comme quoi succès et sérieux sont compatibles dans une arène.

Le premier eral, colorado, est reçu à la cape par Tibo Garcia qui réalise un très bon quite. Le toro répond bien à droite et moins bien à gauche. La faena, comme souvent avec Tibo est bien faite mais transmet peu au public d’autant qu’elle manque de dominio. Le toro baisse de ton, puis se blesse à une patte. Le novillero doit abréger. L’épée entière est mal placée et le torero doit se contenter de saluer.

Le second va déborder Adrien Salenc à la cape. Après un bon tercio de banderilles, le toro arrive à la muleta avec une charge violente. C’est un vrai manso con casta. Adrien va construire une faena « d’opposition ». A la charge brusque du novillo, il va reprendre avec une muleta brusque, plus défensive que guidante. Il y a de l’émotion car le bicho encasté transmet et le novillero est courageux. Mais parce qu’il ne pèse pas sur l’animal, Adrien Salenc se fait déborder en fin de faena. Heureusement, l’épée contraire est efficace et il coupe la première oreille de la novillada.

Le troisième, encasté et noble, sera le meilleur novillo du lot. Malheureusement Angel Tellez ne sera pas à la hauteur de son adversaire. Il ne trouvera jamais la distance, ni le tempo pour exploiter la charge de cet excellent eral. Seule ressort d’une faena décousue une série de naturelles en fin de faena. Le toro est très applaudi à l’arrastre et le torero doit se contenter de saluer au tiers après une vilaine épée.

Moyen à la capote, Tibo Garcia va réaliser face à un eral noble mais sans aspérité une bonne faena surtout à droite. Il y manque toujours l’enthousiasme du torero mais ce type de toro convient au jeune gardois. Attention à ne pas abuser du toréo culero, Tibo a montré dans les derechazos et dans les passes d’adorño de fin de faena qu’il pouvait bien toréer. L’épée, tombée et plate, se révèle très efficace et le torero coupe une oreille. L’arrastre est applaudie.

Adrien Salenc accueille le cinquième par deux superbes séries à la cape. Le tercio de banderilles est d’un bon niveau. L’eral est un manso, qui va chercher refuge dans les planches. Avec beaucoup d’autorité, le torero le sort des tablas et le torée le plus près possible du centre. J’avais apprécié le torero d’Adrien à Eauze. Sa faena, face à ce toro compliqué, a été d’un niveau encore supérieur. Alliant variété, temple et autorité, il impose sa volonté tout en toréant avec classe. Ce garçon a une personnalité qui tranche avec celles de ses collègues issus d’écoles taurines. Il a la particularité d’être lidiador et artiste. Il ne faut pas s’emballer car il n’est qu’en début de carrière, mais il a un vrai potentiel, à suivre…… Il tue d’un tiers de lame en avant très efficace et la présidence accorde deux oreilles méritées.

Le dernier novillo est très faible. Il tombe s’il est trop sollicité. Angel Tellez va le toréer par le haut et finira par l’améliorer et réaliser deux bonnes séries de naturelles Mais la faena est trop longue et finit par être languissante car toro et torero ne transmettent pas grande chose. Mise à mort longuette et c’est par un silence que se termine cette bonne après-midi de toros gersoise.

On reverra, avec intérêt, les novillos de la famille Bonnet à Riscle, Maubourguet et Bayonne.
Tibo et Adrien seront à l’affiche du non piqué des fêtes de la Madeleine le 23 juillet matin face aux erales de la ganaderia Casanueva.

 

Fiche technique :
Arènes de Plaisance du Gers, novillada non piquée
6 erales de la ganaderia du Lartet, bien présentés et donnant du jeu pour

Tibo Garcia : salut au tiers, une oreille
Adrien Salenc : une oreille, deux oreilles après un avis
Angel Tellez : salut au tiers après un avis, silence après un avis

Sortie en triomphe d’Adrien Salenc
Mention bien au palco sous l’autorité de Pascal Darquier
Salut des banderilleros David Romero et El Santo au quatrième
2/3 d’arènes, grand beau temps
Animation musicale de qualité par la Peña Musicale « Al Violin » de Samadet

Thierry Reboul

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/07/2015